Group AN

Group AN

Accueil » Group AN » Groupe AN » Entreprise centenaire » Activités » Les Princes des Asturies reçoivent le Groupe AN pour son centenaire

Les Princes des Asturies reçoivent le Groupe AN pour son centenaire

Los principes de asturias visitan grupo AnSes Altesses Royales les Princes des Asturies et de Viana, Monsieur Felipe de Bourbon et Madame Letizia Ortiz, ont reçu le Groupe AN dans l’Auditoire le 30 novembre dernier à l’occasion de la célébration du Centenaire de l’entreprise coopérative. Ils ont accompagnés les Princes, arrivés avec la Ministre de l’Environnement et du Milieu Rural et Marin, Rosa Aguilar –qui juste une semaine avant avait présidé la cérémonie Centrale du Centenaire du Groupe AN les autorités de Navarre, qui avaient aussi joués un rôle central lors de la cérémonie. Ils sont reçu le président du Gouvernement Foral, Miguel Sanz ; avec la Présidente du Parlement de Navarre, Elena Torres ; La Déléguée du Gouvernement de Navarre, Elma Sáiz, Madame le Maire de Pampelune, Yolanda Barcina, le vice président et Conseiller de l’Economie et du trésor Public du Gouvernement de Navarre, Álvaro Miranda ; et la Conseillère du Développement Rural et de l’Environnement, Begoña Sanzberro. Dans la salle où à eu lieu l’Audience attendaient les Principes et le Conseiller Directeur du Groupe AN, avec son Président Francisco Arrarás a la tète, et l’équipe directive avec le Directeur Général, Jesús Sarasa, en plus de la présidente et vice présidente de l’Union des Coopératives Agraires de Navarre 8UCAN9, José María Martínez et Ángel María Rodríguez, qui ont assisté à la mesure qu’ils ont fêtaient le centenaire à la naissance de l’organe représentatif des coopératives agraires du tampon du Groupe AN dans l’Assemblée Générale dans laquelle ce sont célébré les 75 ans pour séparer les ouvrages économiques et s’entreprise de celles de représentation.

L’acte a eu lieu dans la Salle Ciudadela, du Palais des Congrès et Auditoire de Navarre Baluarte, parce que comme l’a signalé le Principe dans « l’intervention formelle » qu’il y a eu dans l’Audience, ont préféré célébrer la réception de Pampelune, profitant de leur voyage à l’occasion de la remise du prix au Jeune Entreprise Nationale au lieu d’effectuer la rencontre dans la résidence de la Famille Royale à Madrid, au Palais de la Zarzuela. Le Président du Gouvernement a d’abord présenté le Président du Groupe AN, Francisco Arrarás, qui les a accompagné avec Sanz pour se présenter, un à un, à tous les membres du Conseil Directeur qui ont été salué par le Prince Felipe et la Princesse Letizia. Suite au « passe mains » tous les participants, avec les autorités précédemment citées, ils se sont installés sur l’estrade décorée avec de la moquette rouge pour faire la «photo de famille » avec les blasons de Bourbon et de Navarre comme décoratif et  le fond illuminé par la multitude de flashs des photographes qui, avec les écrans de télévision et reporters, remplissaient le côté opposé de la salle. Une fois la photo de famille terminée les journalistes sortirent de la salle et l’Audience privée a commencé. Le Président du Groupe AN, Francisco Arrarás, prononça un bref discours dans lequel, il a d’abord remercié les Princes pour « cette Audience que vous nous accordez à l’occasion du centenaire de notre coopérative, le Groupe AN ». à la suite il a expliqué qu’il avait profité de l’année de commémoration du Centenaire pour « reconnaître le travail de groupe des milliers d’agriculteurs, éleveurs, conseillers et employés durant les cinq générations et, surtout, pour nous projeter dans le futur. Nos prédécesseurs ont été ceux qui nous ont permis d’arriver jusqu’ici et nous présenter devant la société comme une entreprise solide, avec 550 millions d’euros de chiffre d’affaires et plus de mille emplois ». Dans cette même ligne explicative il a ajouté que 2nous somme la plus grande coopérative céréalière s’Espagne, avec un million de tonnes ; nous offrons au marché quelques 150.000 tonnes de fruits et légumes sous toutes les formes –frais, conserve, 4ème et 5ème gamme-, nous élevons, nous effectuons les procédés  et nous commercialisons plus de 25 millions de poulet et 250.000 porc, de plus nous contrôlons tous le cycle depuis nos services de semences, de produits phytosanitaires, fertilisants, fourrages et incubatrices, et nous centralisons aussi pour nos partenaires les achats de carburants et de pièces de rechange ». Le groupe s’étend « aux 23.000 agriculteurs et éleveurs des 137 coopératives de Navarre, Aragón, Castille et León, La Rioja et le Pays Basque à qui nous sommes associés », agriculteurs à qui « nous garantissons la commercialisation de tous ses produits et, pour laisser entre ses mains la valeur ajoutée, nous nous sommes dotés des propres industries où nous sélectionnons, nous transformons, nous emballons et étiquetons. De cette manière, à détenir le contrôle total du cycle, nous offrons aussi à la société une alimentation avec la traçabilité, sûre et proche avec la qualité et le prestige avalisés par nos Dénominations d’Origine, dans lesquelles nous sommes le principal représentant ». Arrarás expliqua que les coopérative comme le Groupe AN ne peuvent pas se délocaliser, étant dans la plupart des cas les uniques entreprises de la localité, et donc s’avèrent essentielles pour l’équilibre territorial et la conservation de l’environnement. « Notre engagement d’entreprise, est donc double ». D’un côté, avec nos partenaires et leurs agriculteurs et éleveurs. Et d’un autre, avec la société et les consommateurs. Pour répondre aux deux, nous avons réalisé lors des dernières années un important effort d’investissement qui nous a dotés des industries avant-gardistes. Des industries toujours situées dans les zones rurales  qui génèrent de l’emploi et de la richesse dans les villages et, dotés d’une technologie de pointe, qui permet de dépasser la demande des consommateurs depuis la différenciation, durabilité, qualité et compétitivité. De cette manière la valeur ajoutée générée reste dans le groupe et se reverse chaque année aux partenaires, à qui nous transférons autour de 70% du bénéfice annuel ». Le Président du Groupe AN expliqua, également, que si dans le Plan Stratégique 500-09 44,5 millions d’euros ont été investi et générant 351 emplois, celui à l’horizon 2013 est prévu un nouvel investissement de 54 millions d’euros auxquels s’ajoutent 32 millions de plus pour les circulants et la prévision de créer 359 emplois, développer les projets de Recherche+Développement+Innovation, créer des industries à la pointe dans tous les secteurs, donner du contenu aux nouvelles terres irrigables « suite au grand effort économique de la société pour sa construction » et, avec tout cela, maintenir l’activité agricole « pour être avec les forêts la grande consommatrice de CO2, nous demandons une reconnaissance pour le grand travail sur l’environnement ». Laissant sentir que l’objectif final est de « poursuivre en offrant aux consommateurs une alimentation naturelles, mots qui sont beaucoup plus que la devise de notre centenaire parce qu’ils recueillent tout notre savoir depuis le début de la coopérative ». Francisco Arrarás termina en disant : « Monsieur, Madame, je ne reste pas mais je reviens à vous remercier de cette Auditoire qui, sans doute, est une haleine et un éperon qui nous encourage encore plus dans ce pari pour le futur dans lequel nous engageons les milliers d’agriculteurs, employés et dirigeants qui constituent le Groupe AN. Merci beaucoup ». suite à l’intervention applaudit du président Arrarás, le Prince Felipe, bien qu’il n’était pas prévu de discours de sa part, a souhaité prendre la parole pour féliciter « formellement » le Groupe AN pour le parcours de ces 100 ans et la réalité d’entreprise qui représente aujourd’hui, comme exemple de verticalisation de toute la chaîne depuis l’agriculteur producteur jusqu’a consommateur avec des industries qui lui sont propres, et le travail essentiel qu’il réalise dans l’économie sociale pour garantir les revenus de ces partenaires. Il expliqua, dans le discours improvisé, sans l’utilisation de support écrit, qu’il avait apprécié participer à la cérémonie du Centenaire qui a eu lieu juste sept jours auparavant à Baluarte, avec la participation de tous les représentants des coopératives partenaires, directeurs, employés et autorités pour délivrer la personnelle félicitation a tous ceux qui forment le Groupe AN, ainsi que ceux dont l’agenda n’a pu permettre leur présence. A ce moment, il ajouta la possibilité que l’Auditoire aurait pu s’effectuer à Madrid, mais que vu les dates proches des deux évènements avec la remise du Prix National au Jeune Chef d’entreprise de l’année, ils leur avaient semblé finalement meilleure la solution adoptée. Il a fait dans ce sens, une comparaison entre le savoir faire d’une entreprise Centenaire, comme le Groupe AN, et la remise de prix au jeune chef d’entreprise de l’année, les deux cérémonies se déroulant le même jour et que « S’il y a beaucoup de lien entre eux, celle qui a un long parcours et celle qui débute ». il ajouta, en tous cas que tous ceux qui font partis du Groupe AN peuvent « se sentir fiers » parce qu’il n’est pas facile de parcourir un chemin de cent ns dans l’économie sociale et arriver avec la force d’entreprise actuelle. L’intervention s’est terminé avec des félicitations réitérées et des mots d’encouragement et invitant, à partir de ce moment, à une discussion improvisée qui, suite aux applaudissements de remerciement, a eu lieu durant une demi heure dans la même salle. Avec l’encouragement du Président du Gouvernement de Navarre pour mettre en commun les projets de l’entreprise et du secteur, les explications ajoutées du Président et Directeur Général du Groupe AN, Francisco Arrarás et Jesús Sarasa, et les apports politiques et techniques, tant de la Ministre Rosa Aguilar, comme de la Conseillère Begoña Sanzberro et de Madame le Maire de Pampelune, Yolanda Barcina en qualité d’experte de professeur d’université, a eu lieu une conversation aussi intéressante que décontractée autour de l’alimentation saine et sûre, les normes communautaires qui affectent le secteur, les principaux défis et les perspectives de futur du Groupe AN. Pendant que se maintenait la conservation, dans laquelle le Prince et la Princesse ont joué un rôle actif, aussi professionnels que près, Don Felipe s’est dirigé à la table qui était située dans la partie latérale de la salle pour signer le Livre d’or, avec les mots évoqués dans cet articles et après sa signature, confirma « Letizia, Princesse d’Asturies et de Viana ». Le Président, Francisco Arrarás, leur a remis un présent en guise de souvenir de l’Auditoire du Groupe AN et du Centenaire. Il s’agissait de porte clef en argent avec le logotype du Groupe AN avec gravé sur la face les dates 1910-2010 et personnalisées au revers avec l’inscription « Princes d’Asturies et de Viana », celui correspondant à Don Felipe ; et « Letizia, Princesse d’Asturies et de Viana », celui de la Doña Letizia. Duite au remerciement pour le présent, et après déjà plusieurs minutes par leurs responsables de protocole et de presse, ils ont conclu avec la même sympathie avec laquelle ils ont fait preuve durant l’Auditoire. Premièrement la Princesse, d’un côté tendant la main un a un pour saluer. Ensuite, de l’autre côté, le Prince, très intéressé par le savoir faire du groupe AN, a conclu l’intéressant Auditoire qui a été le clou Royal des cérémonies du Centenaire qui se sont célébrées durant toute l’année.

Tous droits réservés